Fondeur

petros_1NOTRE FONDATEUR

En 1998 commence une nouvelle voie dans l’histoire de l’patriarcat grec-orthodoxe d’Alexandrie et de toute l’Afrique. Après le décès du patriarche Partheniou ministre a été élu au trône de Saint-Marc (fondateur du Patriarcat) le métropolite du Cameroun Peter Papapetros.

Il a reçu un patriarcat avec une image senti «vieillissement» et l’indifférence de la plupart des facteurs qui devraient directement être réorganisés et exploités en conformité avec les données requises et la Tradition et les conditions de l’époque avec des taux de frenodeis.

À l’âge de 47 ans, le nouveau patriarche Petros avec l’expérience et la présence dans le Patriarcat de divers postes importants pour de nombreux 30 ans, il a mis aussi conscients de ces problèmes et a besoin de solides fondations pour le lendemain.

Il a fondé de nouvelles métropoles et des paroisses, des temples et des bâtiments restaurés et institutions fondées et l’ONG “Phare d’Alexandrie.”
Créée en seulement sept ans, ce qui avait fait ses prédécesseurs des 40 dernières années.

Objet et finalité du patriarche Peter faisait-delà du projet missionnaire et de développement pour les peuples d’Afrique. Les écoles, les petites cliniques, des orphelinats, des forages, des cultures de pilotes et de soutien dans tous les sens les habitants de ces pays. L’organisation et la gestion de ce projet crucial et à long terme entrepris par l’ONG «phare d’Alexandrie”.

Dans la première année de fonctionnement en 2003-2004 ont créé des dossiers planification de projets 100 EUR mil. Pour les cinq prochaines années dans 30 pays d’Afrique.

Pour cette raison et afin de directeur patriarche Petros puis des ONG Apôtre Forlidas voyage à Paris pour des réunions avec des représentants de l’Agence de coopération au développement, l’UNESCO, à Bruxelles avec des représentants des commissaires de l’Union européenne, les acteurs et l’équipe de la Banque mondiale pour les pays d’Afrique sub-saharienne, etc.

L’instigation du patriarche Petros à toutes ces institutions était de soutenir le travail de développement du Patriarcat d’Alexandrie.

L’existence du Patriarcat de balances avec les métropoles et les paroisses et les dirigeants, était l’outil d’accepter ces organismes les propositions du Patriarche et à soutenir le processus de développement et des activités économiquement viables dans les pays africains.

La mort adokitos de Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique Petros G. le 11 Septembre, 2004, lors de la chute Chinook hélicoptère à bord duquel il voyageait a annulé toute la conception.

faros_alexL’Etat successeur ne voulait pas garder l’Agence Patriarcat pour ses propres raisons. Ainsi, le montant de 100 mil. Euros à être collectées par les organisations internationales ne sont jamais arrivés en Afrique depuis la fin du Patriarche avait pas eu le temps de signer les accords respectifs avec les organisations internationales et la nouvelle situation successeur entré aucune procédure visant à assurer .

Depuis 2004 et après la mort du patriarche Petros et tous les membres des ONG voulaient poursuivre l’exploitation de la mémoire de son fondateur, mais aussi dans la mémoire des autres victimes – les passagers Chinook d’autant plus que le Président de la non- Organisation intergouvernementale “Alexandrie Pharos” Patrocle – Aristides Papastefanou et des membres de l’Agence, le métropolite de Carthage Chrysostomos Papadopoulos, le Conseiller juridique et avocat en droit criminel éminent George Black et Spyridon Koursaris était l’officier de sécurité de la fin du patriarche Petros, décédé en vol fatal de l’hélicoptère.

En conséquence, les membres de l’ONG ont décidé à l’unanimité qu’il rebaptisé “FAROS Elpidas.”Continue depuis lors, il fonctionne en dépit du temps et des personnes.